XV DE L'HIPPOCAMPE /OLD BLACKS A.S CENAC

8 juin 2016 - 18:18

 

PREMIER DUEL TERRE/MER ! LA RENCONTRE DES HIPPOCRAMPES CONTRE LES (V)IGNOBLES DU BORDELAIS... UN GRAND CRU ! A SAVOURER SANS MODERATION.

 

 

C'est avec un immense plaisir que nous avons reçu, ce dimanche 6 juin 2016, l'équipe des Old Blacks de l' A.S Cénac, club vétéran de la région bordelaise, où joue Arnaud, que certains Hippos ont bien connu du temps du rugby club bruscain. Pendant son service militaire à Saint-Anne, ce robuste pilier a joué pendant la saison 1995/1996 sous nos couleurs.

Le stade Fernand Sastre étant indisponible, c'est au Verger que nous sommes retrouvés dimanche matin, aux alentours des 10 heures du matin, et quel plaisir de revoir Arnaud 20 ans après ! Et que dire de tous ses potes ! A la fin de la journée, difficile de croire que quelques heures auparavant, on ne se connaissait pas...

Le temps était radieux, des visages heureux, un stade rempli, une pelouse impeccable (j'exagère peut-être un peu, mais vous me connaissez)... La journée idéale pour jouer au rugby entre anciens !

Le temps de se changer, de faire quelques photos souvenirs, et c'est sous la direction d'un autre illustre ancien joueur du Brusc, que la rencontre pouvait débuter. En effet, Jean-Philippe Zanna, déjà présent pour la journée des familles, nous faisait le grand plaisir d'arbitrer, avant qui sait, peut-être de rechausser les crampons avec nous la saison prochaine... Mais ne nous emballons pas, wait and see.. Comme disent les rosbifs !

Et en avant, pour 3 périodes de 1 200 secondes, soit 20 minutes, Sylvio : «sors de ce corps» (trop maigre pour toi) ! Les premières (minutes, suivez un peu) voyaient les Hippos investir le camp adverse, et échouer d'un rien. Igor s'échappait le long de la ligne de touche mais à quelques mètres de l'en-but, laissait échapper le ballon alors que l'essai semblait imparable... Attention, ça pourrait valoir un nouveau cagoulin, on dirait que tu prends goût aux tenues en latex... «Dis donc,tu viens plus aux soirées ?»

Mais quelques minutes plus tard, il se rachetait, perçait plein centre, et Ô Miracle, faisait une passe à votre humble serviteur... Vous connaissez tous mes qualités naturelles de finisseur ainsi que ma légendaire modestie, donc vous vous doutez de la suite.... Qui a dit en-avant ??? Non, essai pour les Hippos ! Merci, et en plus c'était la saint Igor, au fait, personne ne sait son vrai prénom, :)

La fin de cette première période était un peu tendue, la faute à plusieurs plaquages hauts, côté Hippos, et quelques rucks âprement disputés. Après quelques chicailles, l'arbitre décidait de faire souffler et calmer tout le monde, la chaleur aidant, ça commençait déjà à piquer !

Le deuxième acte était plus à l'avantages des Cénacais, qui faisaient quasiment le plein en touche, et même sur nos lancers ! Peu de temps avant la seconde pause, ils étaient à deux doigts de marquer mais leur ailier droit était magistralement plaqué avant d'aplatir par Yoan, notre jeune ouvreur d'un jour, qui le propulsait en touche.

Josse, pas content que l'on n'écoute pas ses directives, nous passait un (petit) savon, et nous (re)demandait d'insister au près et de jouer plus avec les gros, plutôt que d'écarter systématiquement. On ne peut pas dire qu'il ait été entendu... Didier Balmat a vraiment raison, tu as perdu ton autorité...

La troisième et dernière période voyait les joueurs bordelais confisquer la plupart des ballons, et malgré de nombreuses tentatives, la défense Hippoïque (oui, j'invente des mots, mélange de hippo et de héroïque), tiendra bon.

Le poulpe avait beau déployer ses tentacules, Cruchot nous mettre à l'amende, Doc nous administrer des calmants... En vain ! Helmut faisait des en-avants, peut-être aurait-il dû mettre de la Kohl... Helmut ! Knacki, que des saucisses et Forest... trop court ! Et malgré les éclairs de Bud, les hommes d'Arnaud auront beau «Campet» dans notre camp, rien ne passera ! *** (voir légende en fin de reportage).

Au contraire, les Hippos allaient inscire un second essai, par l'intermédiaire de Yoan, mon filleul, qui était venu nous donner un coup de main. Josse, sentant son équipe en difficulté, lui avait donné 3 minutes pour marquer. Aussitôt dit, aussitôt fait... Notre 10 (champion de France Crabos avec le RCT) feintait la passe, prenait un trou, crochet, et course de plus de 50 mètres pour finir entre les perches ! Le talent, c'est génétique...

Les dernières charges des Old Blacks ne changeaient rien à l'affaire, le match se terminait sur le score de 2 essais à rien en faveur des Hippos.

Un bon match de rugby, engagé mais avec un super état d'esprit, on en redemande !

Après les photos de tous les participants mélangés, et une superbe haie d'honneur, nous avions droit à deux Pilou-Pilou, le nôtre et celui des Cénacais, dans le tunnel qui mène aux vestiaires... Sympa !

Après la douche, direction la Maison du Patrimoine, pour l'apéro avec vue sur la lagune. Je peux affirmer sans exagérer, une fois n'est pas coutume, que nos amis de Cénac ont été conquis par le panorama et le lieu quasi paradisiaque.

Après quelques bières, histoire de se chauffer, on passait à la vitesse supérieure, avec Ricard servi au mètre ! Un bel apéro suivi d'un aïoli, préparé notre fidèle Jeff, que le club remercie pour sa gentillesse et sa disponibilité.

J'allais presque oublier, au milieu de l'apéro, la traditionnelle remise du cagoulin, avec 4 nominés ! Igor, incontournable, Jalel, lui aussi, un grand habitué, Vincent, nouveau venu et Lolo, lui aussi, nommé pour la première fois... Oui, je sais, c'est dur à croire... Josse devait avoir de la merde dans les yeux pendant toutes ces années !

Je ne peux passer sous silence cette formidable cérémonie menée de main de maître par un Sébastien des grands jours, qui a fait passer les animateurs de la soirée des Césars pour de vulgaires amateurs !

Donc, comme si vous y étiez, imaginez que je sois Seb, oui c'est pas facile ! Donc j'ai 30 kilos en plus, une coupe de cheveux dégueulasse, une casquette de football américain en permanence vissée sur la tête (comme un ado prépubère), mais dont la fonction primaire est de cacher une calvitie précoce et une barbe de trois jours savamment entretenue !

Je me lance, les 4 nominés sont :

IGOR pour : tant qu'à faire de raffûter quatre gars et se diriger vers l'en-but, pourquoi je prendrais le ballon avec moi ? ça sert à rien !

JALEL pour : moi je vais en Italie mais je refuse de manger des pizzas et des pâtes... et na na ni et na na na !

LOLO pour : 12 ans que je suis au club, et MOI, je l'ai jamais eu le cagoulin !

VINCENT pour : son acte de solidarité avec la communauté des gens du voyage, avec son action voiture bélier.

Et je n'invente rien, à l'occasion du match contre les K-Beausset.... comme sa voiture ! Il faut le vivre. Même plus besoin de chercher des jeux de mots, vous me les livrez sur un plateau... camion plateau, pour récupérer la voiture bien sûr !

 

Et le grand vainqueur est : pour son dernier match, LOLO !

Et je rajouterai, 12 ans que je suis au club, et la prochaine fois, je fermerai... ma gueule ! Au demeurant, le Kilt lui va fort bien, (voir photos), mais il n'a pas pu le garder longtemps, ça le serrait trop... Je cite : «enlève moi cette merde, je suis claustrophobe» ! Pfff, les mots me manquent.... Et croyez moi c'est rare !

 

Après l'aïet, le fromage et les desserts, la baignade pour certains et quelques bouteilles de Get plus tard, il était temps pour nos amis d'aller prendre le bateau pour rejoindre Toulon !

C'est ainsi que nous nous sommes retrouvés au stade Mayol, quelques Hippos et tous les Old blacks, pour assister à la victoire du RCT contre l'UBB, aux adieux à Bernie et aux joueurs qui quittent le club, au défilé des juniors Crabos avec le bouclier de champion de france, et au joli feu d'artifice !

Mais la soirée n'était pas terminée, loin de là ! Nous sommes tous allés chez Laurent Hu, ancien pilier du Brusc, qui lui aussi avait joué avec Arnaud à l'époque. Laurent est propriétaire du bar «LE XV DE DEPART», situé près de la place Pasteur, derrière la Banane, à deux pas du stade.

Ils étaient heureux de se revoir, eux qui ont poussé ensemble en première ligne.

Après que Lolo et Grinch eurent dîner d'une souris d'agneau, et d'un gâteau au chocolat, pendant que nous mangions liquide... Lolo fut encore mis à l'honneur, en effet pour son dernier match, il reçut de nombreux cadeaux, tous de très bon goût (sic), suivis d'une chanson «c'est ton dernier match», inspirée d'une célèbre chanson de Renaud. A l'occasion, je vous la chanterai, puisque vous insistez !

La fin de nuitée fut joyeuse, arrosée et malheureusement trop courte !

Vers les 3 heures du matin, (non, ce n'est pas du Aznavour), il fallut se quitter, le retour en voiture fut délicat en ce qui me concerne, heureusement qu'il n'y avait personne sur la route...

Ce fut une journée mémorable et appréciée par les deux équipes, sachez que nous sommes attendus de pied ferme à Cénac et qu'ils comptent sur notre venue.

Nul doute que ce ne sera pas triste !

Un grand merci à tous les Hippos présents et à tous les Old Blacks !

A bientôt les gars !

 

 

PS : Josse, Arnaud m' a dit de te dire que tu as deux ans maxi, pour te préparer à affronter les terrriiiblles Cénacais ! N'oublie pas que tu as promis que tu jouerais.... Ils t'attendent !

 

*** légende : ce sont les surnoms de certains joueurs des Old Blacks.

 

Voici la liste complète : Le Poulpe, Cruchot, Dudule, Beck, Doc, Forest, Mimi, Knacki, JP, Moun, Poulpe, Bud l'éclair, Super mamy, Helmut, Petit Lolo, Zizou...

Et pour le bord de touche : Albator, Granules, The Groing ou Romano, Jesus, Chipiron.

Et Campet (Arnaud) !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

ACCÈS BOUTIQUE EN LIGNE

Passez votre commande

encart_boutique

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 5 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 19 Compétiteurs
  • 14 Supporters