Bravo il l'a fait. l'interview de David apres le marathon de paris

10 avril 2017 - 13:37

Beaucoup se souviennent de David, débarqué parmi nous la saison dernière et qui avait rapidement trouvé sa place aux Hippos aussi bien sur le pré qu’en dehors, devenant un élément performant (et perforant) de la ligne de ¾. Le destin a fait basculer son existence l’été dernier et c’est avec plaisir que je le retrouve pour en savoir plus sur sa nouvelle vie .

Sebastien REMY SALUT David


David ORNAQUE :Salut Seb ...
Ca m'a fait plaisir de voir l article (publié samedi dernier).
Je pense souvent à vous et la façon dont j'ai été intégré à l'équipe.
J'ai pris vraiment du plaisir aux Hippos.

SR : Que deviens tu ?

DO : Après ce putain d'accident il a fallu réinventer la vie.
Et pour moi ça passe par la famille évidemment, mais aussi par le sport et mon objectif : c'est d'en faire à haut niveau (si je suis assez bon bien sûr !)

SR : Le marathon de paris, d’où te viens ce défi fou ?

DO : Pour le marathon, en fait j'étais encore à l hôpital et mon frère m 'a dit : " on va faire Paris ! "
Il me connais bien. C'était un défi et j adore les relever.... c est mon mode de fonctionnement.
Le peu de préparation (5 jours seulement) c'est parce que je n'ai pas reçu mon fauteuil d athlétisme.
Il a fallu en trouver un d'initiation en remuant ciel et terre.
On a réussi une semaine avant, donc préparation express...

Dans ces conditions, l'objectif était de terminer le marathon.
Je n'avais jamais utilisé ce genre de matériel.

SR : Comment s’est passée ta course ?

DO : Je me suis retrouvé dans le sas de départ avec des gars au palmarès bien fourni et du matos vraiment pointu.
Je me suis dit l'espace d'un instant, suis - je vraiment à ma place?
D'ailleurs au moment du départ, je me suis fait déposé d entrée.... LOL
Le ton était donné...
Puis j ai commencé à rouler à mon rythme
Je me suis fait doubler par le groupe de Kényans vers le Louvre eux aussi mon déposé sur place ... mais là rien d anormal...
Puis j ai vécu la course de l'intérieur avec une ambiance dingue, les gens me voyant passer m'ont soutenu tout le long et je ne peux pas compter le nombre de coureurs qui m'ont dit un mot sympa en me passant à côté.
Et quand j étais en difficulté dans les raidillons certains m'ont parfois aidé à passer la côte.

Mais j'ai jamais douté rejoindre l arrivée. J'aurai ramé avec les dents s'il le fallait... LOL
Donc j'ai mis environ 4 h pour finir et le sentiment du devoir accompli. Je me sentais serein et un peu fier. Il y a 8 mois de cela je faisais moins le malin... J'ai pensé à ces moments compliqués en me disant aussi que tout était possible, je pense que les limites sont celles que l'on s impose...


SR : Quels sont tes prochains défis ?

DO : Pour les nouvelles échéances, le 15 mai un raid multisports ( VTT, course à pied, canoë Joelette, tir à l'arc, et moi avec le matériel adapté ) par équipes de 4 avec 3 valides. Puis, le 3 septembre, championnat de France de para triathlon à Graveline.

Pour les JO, j'en rêve, mais aurais-je les capacités ? J espère ... C'est dans 3 ans on verra bien. J'ai aussi intégré l'équipe de rugby fauteuil de Toulon.

SR : Un mot pour les copains ?

DO : Je voulais dire à tous les copains des Hippos ma fierté d'avoir un temps, appartenu à l équipe. J'ai remarqué l'amitié qui animait le groupe. Je me suis bien marré avec vous, j'ai adoré les repas des joueurs avec l attribution du cagoulin, la voix douce du coach et le nombre fatidique de 14... Bref Je viendrai vous voir bientôt.

Portez vous tous bien et profitez de la vie Biz

RDV est donc pris pour la journée famille fin mai ...

Commentaires

ACCÈS BOUTIQUE EN LIGNE

Passez votre commande

encart_boutique

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 5 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 19 Compétiteurs
  • 14 Supporters