XV de l'Hippocampe : site officiel du club de rugby de LE BRUSC - clubeo

Archives Blog Mai 2008

Vendredi 23 Mai 2008

Tournoi des Fadas.

Salut à tous, c’est encore le Grand Brian qui prend la plume (ou plutôt le clavier) pour le compte-rendu du tournoi des Fadas qui avait lieu samedi 24 mai. Et pour commencer, je dois dire que Jo notre cher président n’était pas content, et c’est assez rare pour le signaler. En effet, nous étions tout juste quinze, c’est un peu léger pour un tournoi, alors pour les prochains à venir : mobilisez vous, comme dirait Laurent Gerra imitant Gérard Holtz !

Pour ce qui est du tournoi, au niveau sportif je ferai court, l’essentiel n’étant pas là. Les Fadas avaient convié trois équipes : les Vieilles, les Hippos et les K Beausset remplacés au pied levé par les Charly Boys ;en réalité les juniors et espoirs de La Seyne, ou plutôt les désespoirs…enfin je m’comprends ! Le premier match entre les Fadas et les Charly Boys tournait logiquement à l’avantage des Seynois deux essais à zéro, tandis que le second voyait les Vieilles nous dominer sur le même score. Malheureusement notre match contre les Charly Boys (qui a dit Paradise ?) tourna vite court. En effet, après une agression gratuite et en règle sur Sylvio les choses dégénéraient rapidement, et le grand Olivier tel le vengeur masqué venait châtier l’agresseur. S’en suivait alors une belle générale, et il fallait un bon moment avant que les choses ne se calment. Dans ces conditions les Fadas ne laissaient pas le match reprendre, ce qui était sans doute la bonne solution, vu l’état d’esprit dans lequel ces jeunes joueurs viennent se mesurer à des « vieux ».  Mentalité diamétralement opposée à notre conception du rugby loisir et vétéran où la bonne humeur et la convivialité dominent. Sujet clos ! Le dernier match nous opposait aux Fadas, et là par contre ce fut ce que l’on aime ; du rugby mais aussi de la déconne, les Fadas inversant les trois-quarts et les avants, l’irruption de trois strikers des Vieilles, des intentions de jeu mais aussi du grand n’importe quoi ! Score final, un essai partout mais le plus important, le plaisir pris par tous les joueurs au cours de ce match.

Après une bonne douche et un apéro très raisonnable de notre part, la journée s’achevait par un bon aïoli. Merci les Fadas, en plus le RCT monte en top 14, vous deviez être beaux dimanche soir ! À bientôt.

À noter : ne croyez surtout pas que je veuille prendre la place de Didier à l’écriture (il est irremplaçable, slurp slurp) mais je dois vous faire part d’un scoop, je me suis laissé dire qu’il ferait des piges pour VOICI … Rumeur quand tu nous tiens !

À noter bis : je ne résiste pas au plaisir de vous narrer une petite anecdote que m’a rapportée René. Samedi matin, avant de venir nous rejoindre au tournoi, René aidait Philippe Fiori dit « Fifi la menace » à travailler sur leur pointu. En fait quand je dis que René aidait Fifi j’exagère ; il le regardait travailler quand celui-ci cassa la plaque en bakélite qui sert à isoler le coupe-circuit de la batterie. Il décida donc d’en fabriquer une nouvelle, et devinez donc en quoi… En métal !!! René lui dit : tu sais Fifi, + et + sur du métal…y a du pet !

Réponse de Fifi en colère et en jetant la plaque : de toute façon on a ça et rien d’autre !

Que dire de plus, ça laisse songeur ! Moi, je ne suis pas très pressé d’aller pêcher, et vous ?

Le Grand Brian.

Cliquez pour les photos

 

Jeudi 22 Mai 2008

Le XV / Les Toubibs par le Grand Brian.

Salut à tous, en l’absence de Didier c’est encore votre serviteur le grand Brian qui a l’honneur de remplacer notre blogger préféré pour vous relater le résumé du match de vendredi dernier contre "les toubibs". C’est parti…

Malgré une météo plus que capricieuse durant toute la journée, c’est sur une pelouse très  convenable (mis à part quelques trous, y aurait-il des taupes, non, on n’est pas dans la police quand même) que ce match face aux toubibs pouvait débuter. Et l’on peut dire que les choses n’ont pas traîné et que nous avons assisté à une première mi-temps totalement débridée, avec beaucoup de jeu. Les "toubibs" s’illustraient les premiers et suite à un énorme raffut du centre Fraysse (très gaillard) sur un joueur non identifié, les Toulonnais inauguraient la marque. Mieux encore, le même Fraysse remettait ça et après une série de travers et plusieurs raffuts successifs - dont un encore sur le même joueur dont le nom m’échappe - les docteurs étaient à deux doigts de marquer. Chose qu’ils réalisaient peu de temps après. Grace à une interception  et malgré une belle défense, Fraysse encore lui aplatissait en coin. Loin de baisser les bras les hippo reprenaient des couleurs et revenaient à hauteur tout d’abord par Bastien, puis par le grand Steph, sur deux actions individuelles. Les "toubibs" marquaient un troisième essai en coin, au grand dam de René qui réclamait la vidéo, estimant à juste titre que l’essai n’était pas valable ; le joueur étant sur le dos et n’ayant pas aplati. Joss ne voulant rien entendre, accordera l’essai. Cette fois-ci, je ne plaisante plus, les lunettes s’imposent !

Cela n’empêchait pas les hippo de revenir à la marque, une fois encore grâce au grand Steph après une belle percée. Juste avant la mi-temps, Hueber donnait  un léger avantage aux siens, et c’est sur le score de 4 à 3 que Joss sifflait la fin d’un premier acte de grande qualité.

Les docteurs repartaient mieux que nous et alors que nous subissions quelque peu, c’est en toute logique qu’ils scoraient pour la cinquième fois de la soirée.  Mais alors qu’ils pensaient avoir fait le trou, les Toulonnais se faisaient rejoindre, grâce aux cannes de David et d’Anthony qui créaient des brèches dans la défense bien "malade" des toubibs. Les dernières minutes voyaient les docteurs faire le forcing pour essayer de l’emporter, mais rien n’y fit ; et c’est sur le score fleuve de cinq essais partout que se terminait cet excellent match. Bravo à tous !

Voilà pour la partie sportive, maintenant venons-en à la troisième mi-temps ! Autant les deux premières furent de haute tenue, autant la troisième a vite tourné court ; en effet la Prud'ho était loin d’afficher complet pour la réception d’après match. Déjà, un grand nombre d’hippo n’étaient pas présents, mais que dire des toubibs : pas un seul !!!

Est-ce un problème de communication, une panne de GPS, les embouteillages ou bien la crainte d’un Tsunami sur port du Brusc qui a empêché les toubibs de venir à la Prudho ? That is the question ? (et en plus je suis bilingue)

C’est dommage, mais ça n’a pas empêché la bonne humeur d’être présente et cette collation en petit comité a même fait dire à l’un d’entre nous - que je ne peux toujours pas citer, discrétion oblige- : C’est une soirée Chti, on n'est rien qu’entre nous, vive la consanguinité !

Pour ce qui est de l’identité de ce mystérieux personnage, je ne résiste quand même pas à l’idée de vous révéler son nom, il s’agit de &&&&&§§§ç秧ùù%%%%kkkkllqmqmqmm

######....mince un bug ! Désolé ! SALUT !

Le Grand Brian.

Cliquez pour les photos

 

Mardi 20 Mai 2008

Les Hippos bottent en Italie.

 

Retrouvez le commentaire, les photos et les vidéos du petit voyage à Modena en cliquant ici.

 

Mercredi 14 Mai 2008

Les prochains rendez-vous.

En attendant le résumé du voyage à Modèna, n'oubliez pas le match de vendredi à Sastre contre "Les toubibs". Viendront ensuite le tournoi des "Fadas" le 24 et les "Six clochers" au Beausset le 7 Juin. Merci de confirmer votre présence pour les tournois à l'adresse du club.

 

Mardi 6 Mai 2008

Place au rugby vétéran.

                        

Après le match contre les jeunes marins du "Charles de Gaulle", place au vrai rugby vétéran pour ce voyage de fin de saison. Comme en témoigne cette photo prise à Berry-hill l'année dernière, c'est clair que ça a une autre... "gueule" !

 

Lundi 5 Mai 2008

2ème loto, 2ème succès !

Encore un beau succès cette année pour le loto du XV de l'Hippocampe. Un grand merci à tous les participants. A tous les joueurs invétéres les yeux rivés sur les cartons bien sûr, mais avant tout à la "frange laborieuse" ayant participé à l'installation et au démontage de la salle. Merci à tous les Hippos présent le matin. Bravo pour les sandwichs au fromage... sans fromage, on a gagné 2 brie pour l'Italie ! Merci aux "super caissières" (surtout Sue-Ellen et son tire bouchon), aux barmen - impeccables d'efficacité - ainsi qu'au trio de choc à la table de tirage et au contrôleur (mais lui c'était pour être sur toutes les photos).

Mais surtout, le bureau voulait remercier tous ceux qui, grâce à leur participation pour les lots, ont contribué à ce que ce bon moment de convivialité puisse se faire.

Jean-michel et Jean-marie pour l'Intermarché de Six-fours, Franck pour la piscine de Sanary, Jef pour les parts de paella, Philippe du "Bar St Jean" à la Seyne, Gabrielle pour "Sporting line" et son aide, le Football club Farlédois, Eric pour l'Equi-club du Brusc, David pour les repas au Krystal, Pascale et la SFEF, ainsi qu'Emile et Patrice Collazo pour les lots Gloucester. Sans oublier bien sûr, Tania pour les super paquets cadeau et le temps passé. Mais la palme du dévouement revient certainement à Sylvio, qui non content de venir de Néoules avec le fourgon pour charger les frigos, est obligé le soir après le loto de se farcir un karaoké dans un bar d'Ollioules avec les vociférations de René et les anecdotes de Patrice, l'homme qui se vante aux Fadas dêtre le meilleur marqueur d'essais du club. Rien n'étouffe notre "F'Odriscoll".

Quant à ceux qui se posent des questions sur les rappels incessants de Pascale au sujet du sponsoring de la soirée par l'Intermarché de Six-fours, il paraîtrait qu'elle aurait négocié cela - en pot de vin - contre un caddy par mois jusqu'à la fin de l'année. Remarque, avec ce qu'elle mange en ce moment (1 Yop et une compote par jour) ça leur revient moins cher qu'un caddy par mois pour Lolo !

 Pascale la pauvre, la pauvre Pascale. Bisou ma fille.

Cliquez pour les photos 

 

Vendredi 2 Mai 2008

Le "Grand Brian" en direct de Jauréguyberry.

Tout d’abord, pour commencer cet article sachez qu’exceptionnellement ce n’est pas notre bon Didier qui écrit le résumé de ce match mais votre serviteur…Le grand Brian. « Redoutez les foudres du Divin ».

Pour notre premier match contre les marins du Charles De Gaulle, force est de constater que nous avons assisté à une bonne rencontre, face à une belle équipe, jeune et très en jambes.

Sur une pelouse exceptionnelle, et avec le vent dans le dos le début de la partie s’avérait un peu compliqué pour nos couleurs, les jeunes marins nous pressant d’entrée de jeu. Mais la défense tenait bon, entre autres grâce à un David Cazaux très saignant qui distribuait de gros plaquages « maison », s’il distribue les punitions comme ça je plains ses élèves.

La fin du premier tiers-temps voyait les Hippos terminer en trombe, et après plusieurs temps de jeux, le grand Steph aplatissait dans l’en-but… Hélas pour nous, le pointilleux arbitre nous refusait l’essai pour un en avant imaginaire ! Mais ne lui en voulons pas, il était selon ses dires, mal placé et loin de l’action (un mètre environ derrière Steph…). Je pense qu’il faudra se cotiser pour lui offrir des lunettes, en plus d’une montre mais ça j’y reviendrai plus tard.

Le deuxième acte voyait les bleus, vent de face, occuper le terrain, et Grincheux faisait même bondir René (sur une jambe), après une charge monumentale….Malheureusement suite à un plaquage raté, le 3/4 centre adverse perçait plein champ et s’en allait aplatir entre les perches.

Le troisième acte verra une belle réaction du quinze de l’hippocampe, et suite à une échappée de David (décidemment intenable) le long de la touche, et un bon relais du grand Steph, le ballon pourra rebondir de l’autre côté pour aller terminer sa course dans l’en-but adverse ; après un bel effort collectif conclu semble-t-il par le gros Babi.

La fin du match verra le centre des marins se blesser sur une action conclue dans notre en-but, mais l’essai sera justement refusé par Joss (quel excellent arbitre) !!!

Au coup de sifflet final, un score somme toute logique de un essai partout.

Après la douche, un buffet campagnard sera servi, ainsi que la remise d’un fanion et d’une tape de bouche aux armes du Charles De Gaulle. Mais le clou sera quand même les chansons d’une autre époque (voire d’une autre planète)  entonnées par le coach des marins ! Tout ça sous le regard médusé de Joss ! Non j’exagère, c’était bien sympa. Merci aux marins du Charles De Gaulle, et au plaisir de les rencontrer à nouveau.

À noter : Prince Charles d’ordinaire irréprochable s’est troué sur deux chandelles, ce qui a fait dire à René (qui s’occupait du coaching) « Julien, reviens » en s’adressant au pharmacien, à qui il venait gentiment  de dire « tu peux aller à la douche, tu ne rentreras plus ». Je vous laisse apprécier !

Deuxième chose importante : savez-vous où était Lolo hier soir ? On ne l’a pas vu…C’est peut-être son régime qui commence enfin à marcher…

Enfin vous noterez que ma modestie légendaire ainsi que mon intégrité journalistique m’interdisent de parler de ma prestation.

La phrase du jour (et peut-être même de l’année) : dans les vestiaires avant l’échauffement, Joss demande à Pépé : « tu as une montre ? »  Pépé hésitant répond : « oui, mais il y a un problème, il faut lire l’heure !!! Là aussi, je vous laisse apprécier. Joss n’en est toujours pas revenu, il m’en a parlé toute la soirée, çà plus les chansons, ça fait beaucoup quand même ! Courage Coach, bientôt l’Italie…

ACCÈS BOUTIQUE EN LIGNE

Passez votre commande

encart_boutique

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 5 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 20 Compétiteurs
  • 14 Supporters