XV de l'Hippocampe : site officiel du club de rugby de LE BRUSC - clubeo

Les Hippos changent d'Eire !

                             

                         IRISH TOUR – DUBLIN – 8 AU 11 MAI 2014

                                       Par "le Grand Brian"

Jeudi 8 mai 11 h 00, nous avions tous rendez-vous à la barrière de péage de Puget-ville pour  prendre le départ en direction de Dublin via l'aéroport de Nice. Et comme lors de chaque voyage précédent, tout le monde était à l'heure, et même en avance pour beaucoup, et en attendant les derniers arrivants, le pastis et l'anchoïade de Zé trouvaient déjà des amateurs.

Arrivés à Nice, Lolo et Bruno se faisaient déjà remarquer en ne trouvant pas tout de suite le parking, pourtant ils avaient à leur bord un navigateur capable de leur indiquer le bon chemin, mais allez savoir pourquoi, ils l'avaient bâillonné...

A l'aéroport, comme d'habitude, nous eûmes droit à notre lot de petites anecdotes... Lolo passait le portique, déjà, premier exploit, et second à suivre, dans son sac de sport, shampoing, gel, qui bien entendu lui étaient confisqués.

Mais Grincheux allait faire bien plus fort, en effet, les agents de sécurité trouvaient dans son sac un Laguiole !!! Non, vous ne rêvez pas, un couteau !!! Heureusement que nous ne sommes pas aux États-Unis, sinon le Gricnh aurait eu droit à un touché rectal ! Et encore, je plains celui qui aurait été de corvée !!!

Bien évidemment ces objets partiront à la destruction, ma conscience journalistique ainsi que mon amnésie chronique m'empêchent de citer le nom de celui qui eut cette phrase que l'on pourrait qualifier de courageuse, voire suicidaire : «ils pourraient aussi prendre les chaussures et les chaussettes de Jalel par la même occasion»... No comment !

A noter le retard au décollage d'environ une demi-heure...

Après enquête, il s'avérait que l'aéroport avait commencé a être évacué, suite à une odeur suspecte; finalement rien de grave, c'était seulement Jalel et Grinch qui s'étaient déchaussés en même temps !

Une fois dans l'avion, les choses (pas) sérieuses pouvaient commencer !

Chansons grivoises, alcool, bousculades, le fond de l'appareil était quasi exclusivement occupé par des Hhippos ! Sous les regards courroucés des hôtesses de Aer Lingus, le voyage se déroulait de manière agréable... Pour nous... Pas certain que les autres passagers aient apprécié !

Arrivée à Dublin vers 17 h, heure locale, où immédiatement la différence de température se faisait sentir; puis direction le bus, et là, une fois tous assis : Zé qui ressort son anchoïade... Bonjour l'odeur !

Arrivés à notre hôtel environ deux heures après être partis de l'aéroport, nous prenions nos quartiers, dans une belle bâtisse aux briques rouges, et après une bonne douche, la soirée pouvait démarrer. Direction Temple Bar, et ses pubs typiques, avec musique irlandaise et Guinness à discrétion. 

Vendredi 9 mai, après un petit déjeuner copieux, et très matinal pour certains (Fred est allé réveiller le cuisinier à 6 heures), certains d'entre nous décidaient de partir voir le mur dédié à U2. Initiative pour le moins courageuse de Didier Balmat, après environ 2 heures de marche, nous tombions enfin sur le fameux mur ! Alors pour ceux qui ne l'ont pas vu, ce n'est ni la muraille de Chine, ni le mur de Berlin, mais un pauvre mur avec quelques graffitis plus ou moins heureux, consacrés au mythique groupe irlandais, c'est beau no ? (Bono)...

Didier a manqué de justesse l'exécution devant ce mur, et est parti se cacher, il a depuis mis un masque... D'où son nouveau surnom : le Balma...squé ! Ohé Ohé !

Ensuite nous nous sommes tous (ou presque) rejoints devant Croke Park, le temple des sports gaéliques (football, hurling, camogie), et après une visite de près de deux heures, retour à l'hôtel pour une petite sieste avant le match.

18h30, arrivée à l'Aviva Stadium, pour rencontrer nos adversaires d'un soir, les irlandais de Dublin, Wanderers F.C, surnommés les Crowbars ! En français, pied de biche !

Tout un programme !

Ensuite nous avons eu le privilège de nous changer dans les vestiaires ! Et oui les vrais, ceux que l'on voit à la télé et qui l'an dernier à pareille époque étaient occupés par...le RCT !

SUPERBES !

On s'inquiète un peu si jamais, ils viennent un jour jouer à Sastre... Les Algecos, ça va leur faire drôle !

19h00 (environ), entrée sur la pelouse synthétique de l'Aviva, on a quand même pas eu droit au terrain des pros, mais celui qui jouxte le superbe stade irlandais.

Juste avant le coup d'envoi, chaque joueur remettait à son vis à vis le tee-shirt de la tournée.

Le match pouvait débuter, et de la pire des manières pour nous, en effet dès la première action, les joueurs irlandais écartaient le ballon et l'ailier filait à l'essai.

Pas le temps de se remettre et les irish doublaient, puis triplaient la mise, bien aidés il est vrai par nos trois quarts, aux abonnés absents.

A la fin du premier tiers temps, le coach remettait les pendules à l'heure, et donnait ses consignes.

Les «gros» commençaient à mettre la main sur le ballon, et l'on assistait à un deuxième acte beaucoup plus équilibré, qui se terminait sur le score de deux essais partout, essais signés Bruno et Igor.

Le troisième tiers temps commençait aussi mal que le premier, avec à nouveau des plaquages manqués, et après avoir été menés deux essais à rien, les Hippos revenaient dans la partie avec tout d'abord un superbe essai signé La Kiffe, après une magnifique valise ! Et puis en fin de match, après avoir poussé pendant les dernières minutes, les gros tentaient une nouvelle fois de s'affaler derrière la ligne mais c’est Eric Cayol « The voice » qui se saisissait du ballon -avec pas mal de chance, il faut le reconnaître – et pouvait aplatir le dernier essai du match.

Score final : 7 essais à 4 pour nos hôtes irlandais.

Dommage que l'entame fut catastrophique mais au final un bon match de rugby contre une belle équipe, très joueuse, surtout derrière, et à noter des vrais vétérans, comme nous !

Ce qui est très appréciable.

Ensuite la douche ! Quel bonheur de pouvoir profiter de telles installations, et une fois dans notre vie, on pourra dire, on y était !

La troisième mi-temps (qui en fait était la quatrième) eut lieu dans un pub, où l'étage nous était réservé. A peine le temps de boire une bière, qu'il fallait passer à table ! Bizarre !

Mais que dire du plat, une sorte de poulet au curry rouge, rouge piment oui ! Très relevé, et pas très bon, mais ça n'eut pas l'air de gêner Lolo et Grincheux qui finirent leurs assiettes, et celles des autres... C'était ensuite au tour des irlandais de passer à table pendant que nous entamions les pintes et les chansons. 

Après la remise du trophée par le Prez au capitaine irlandais, la soirée continuait dans la bonne humeur, avec un Kiffe en grande forme dans le rôle de chef de chorale. Les irlandais restaient dans leur coin et c'est avec difficulté qu'ils nous chantèrent une seule chanson, et pas la plus gaie en plus !

Il faut dire que nombre d'entre eux étaient partis dès le repas terminé.

Nous par contre étions bien présents ! Et le patron du pub peut nous remercier, je pense que la recette a été bonne !

Point d’orgue de cette fin de soirée arrosée,  l’ambiance Saint-Tropez ! En effet le coach eut droit à une douche de Schweppes de la part de Seb… Plutôt que de tout raconter, pour ceux qui n’étaient pas présents, je vous laisse découvrir les images, je vous rassure Seb est toujours vivant !

Samedi 10 mai, la journée démarrait avec la visite du musée Guinness, très intéressante au demeurant, puis boutiques pour ceux qui le souhaitaient et en fin d'après-midi, nous nous retrouvions au RDS Aréna, le stade de la province du Leinster qui affrontait Edimbourg. Au terme d'un match moyen, les Leinstermen l'emportaient difficilement 15 à 13. Mais le fait le plus important de cette rencontre, était que ce match resterait à jamais  comme le dernier ayant vu évoluer à domicile la star Brian O'Driscoll et à un degré moindre Léo Cullen. Après un hommage à ces deux grands champions, tout le monde pouvait partir de son côté pour une dernière soirée au pays du trèfle.

Pour ma part, en homme pieux, j'ai choisi le recueillement et accompagné de quelques fidèles, nous nous sommes retrouvés à l'église. Non, vous ne rêvez pas, et ce n'est pas Don Miguelito qui vous parle, et encore moins son patron d'ailleurs ! Par contre Jean-Michel aurait beaucoup apprécié...

Grâce aux conseils avisés d'un amateur éclairé que je me garderai bien de nommer (toujours cette conscience professionnelle), nous avons découvert un très bel établissement dénommé : The Church ! Nous avons prié une bonne partie de la soirée (voir photos), et ce n'est qu'après avoir assouvi notre foi(e), que nous nous sommes retirés du saint lieu pour aller nous coucher, nos âmes enfin purifiées ! Alléluia !

 Dimanche 11 mai, avant notre départ, nous nous retrouvions tous dans le hall de l'hôtel pour souhaiter son anniversaire à notre gros Lolo qui fêtait ses 48 ans, et qui recevait en cadeau le maillot de l'équipe d'Irlande, lui dont l'idole était le légendaire talonneur Keith Wood...

«Chat échaudé craint l'eau froide», dit le vieil adage, et c'est donc avec près de 4 heures d'avance que nous arrivions à l'aéroport de Dublin, la mésaventure de Bristol étant encore dans tous les esprits !

Pas besoin de vous dire que le retour dans l'avion de Ryanair (quel confort !!!), fut beaucoup plus calme que l'aller.

Atterrissage à Nice à 21 heures, et enfin retour chez nous sans aucun incident ou péripétie à déplorer, ça nous change !

Encore un grand merci à tous les acteurs de cette belle tournée, au Prez et son bureau qui ont encore fait un travail formidable; et surtout vivement l'année prochaine !

Cliquer pour les photos.

ACCÈS BOUTIQUE EN LIGNE

Passez votre commande

encart_boutique

 COMMUNAUTÉ

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 5 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 20 Compétiteurs
  • 14 Supporters